2 juin 2018

A la découverte d’Emmanuel Guirguis…


Multi-instrumentiste – guitare, piano, basse, batterie, trompette, saxophone soprano… –, compositeur, enseignant… aussi à l’aise dans la rumba congolaise que la bossa nova ou le jazz, Emmanuel Guirguis a sorti son premier opus en leader, Jazz Flour, le 24 mai 2018. L’occasion de partir à sa découverte…


La musique

J’apprends le piano classique pendant mon enfance, mais ça m'a dégoûté de l'instrument… C’est à l’adolescence que je redécouvre la musique par le biais de la guitare. Je réalise que c’est une aire de jeu incroyable, notamment grâce à l’improvisation. Autour de quinze ans, ma petite amie me fait découvrir le jazz, car elle écoute en boucle Kind of Blues de Miles Davis. Depuis, j’associe inexorablement cet album à des choses très agréables comme le premier amour, la tendresse et le sexe !...

A dix-neuf ans la musique devient mon métier : je joue en concerts et dans les festivals avec le groupe franco-sénégalais Sama Yaay. En parallèle, je suis une formation à l’American School of Modern Music. Mes principales influences restent Davis, Herbie Hancock, Tom Waits, Erykah Badu et Kylie Minogue ! Je poursuis ensuite mon parcours sur scène de façon plus éclectique, en jouant dans des contextes variés : raï, afrobeat, mais aussi blues, funk et chanson…

Il y a une dizaine d’années, j’ai commencé à composer de la musique pour différentes sociétés et médias – Lancôme, Orange, Lancaster, M6… mais également pour des documentaires, comme récemment Thomas Pesquet : l’étoffe d’un héros, diffusé sur Planète+. Enfin, j’ai cofondé La Croche, une association dédiée à la transmission musicale…


Cinq clés pour le jazz

Qu’est-ce que le jazz ?  La liberté !...

Pourquoi la passion du jazz ?  Le jazz est passionnant quand il est surprenant.

Où écouter du jazz ?  Il y tellement de musiques différentes dans le jazz, qu’il peut y en avoir pour tous les moments de la journée ! C’est d’ailleurs le propos de Jazz Flour : le jazz est une farine (flour) avec laquelle nous pouvons cuisiner beaucoup de plats aux saveurs très différentes…      

Comment découvrir le jazz ?  Aller le voir en concert.

Une anecdote autour du jazz ? Je vais être un peu hors sujet, mais pas complètement : j’adore le mythe de Crossroad, lié au bluesman Robert Johnson. Au début de sa carrière, Johnson était un mauvais guitariste. Un jour, il disparaît. Quelques mois plus tard, il réapparaît et il est devenu bon... La rumeur court alors qu’il a vendu son âme au diable en échange de son talent, au croisement d’un chemin (crossroad)... En fait, Johnson a simplement dû travailler son instrument comme un fou !


Le portrait chinois

Si j’étais un animal, je serais un éléphant, en référence à la pochette de Jazz Flour,
Si j’étais une fleur, je serais un pissenlit, car il a trois caractéristiques différentes : la fleur jaune, le bouton sur lequel on peut souffler et la feuille qu’on peut manger…




Les bonheurs et regrets musicaux

Le disque Jazz Flour est l’une de mes belles réussites… Comme je suis passionné par le cinéma, je regrette de ne pas avoir encore rencontré un alter-ego réalisateur de films. J’adore les couples réalisateur-compositeur comme l’ont été Alfred HitchcockBernard Herrmann ou Tim BurtonDanny Elfman... Mais bon, il n’est pas trop tard !


Sur l’île déserte…

Quels disques ?  Kind of Blue, pour les raisons précisées plus haut…

Quels livres ?   Don Quichotte de Miguel de Cervantes, Mon chien stupide de John Fante et En finir avec la cigarette d’Allen Carr, car il faut que j’arrête de fumer !

Quels films ?  La nuit du chasseur de Charles Laughton… Dans Jazz Flour, mon arrangement de « Sometimes I Feel Like A Motherless Child » est un hommage à ce film… Interstellar de Christopher Nolan.

Quelles peintures ?  A peu près tout Edward Hopper et Salvador Dali

Quels loisirs ?  Quand je ne joue pas de la guitare… jouer du piano me détend !


Les projets

Pour 2019, maintenant que le disque est sorti, je voudrais monter Jazz Flour sur scène, en trouvant la manière la plus originale et efficace de produire ce spectacle. Par la suite, je développerai un projet plus minimaliste, en petite formation !...


Trois vœux…

Ça peut paraître basique, mais bon, j’assume mon côté Miss France ! Alors je dirais : la Paix dans le monde…