2 septembre 2018

Des voyageurs au Triton…


Le 9 juin, Sébastien Texier et Christophe Marguet jouent au Triton pour le lancement de For Travellers Only, sorti chez Cristal Records le 6 avril.  François Thuillier, tuba, et Manu Codjia, guitare, se joignent au saxophoniste et au batteur pour former un quartet qui a mis près de vingt-cinq ans à mûrir... 


L’instrumentation, sans piano et avec le tuba dans le rôle de la contrebasse, donne une sonorité unique au quartet. Les deux leaders se partagent les dix compositions. La construction des morceaux – introduction / thème / solos / thème – s’inspire du be-bop et les développements piochent largement dans le free.


Le concert démarre avec le solennel « The Same But Different » : les cymbales crépitent, le tuba gronde, les accords de la guitare vibrent, puis Texier rejoint ses compères pour exposer le thème à l’unisson. Sur un accompagnement sobre et vif, le saxophone alto et la guitare partent ensuite dans des chorus néo-bop. Avec sa mélodie subtile sur des ostinatos, des contrepoints et des effets de réverbération, « Le jardin suspendu » est particulièrement élégant. Ambiance africaine pour « Hurry Up », porté par des riffs et des rim shot évocateurs… suivi d’un solo de Thuillier impressionnant de vivacité et d’ingéniosité, avec la voix qui se met de la partie, puis une conclusion explosive de Marguet, soutenu par ses compères.

Ballade à trois temps, « Peace Overture » est placée sous le signe de l’intimité : une batterie qui bruisse, un tuba économe, une guitare sinueuse et un alto pepperien. « Travellers » fait la part belle à des contrepoints énergiques, des phrases superposées et autres dialogues croisés… sur des lignes de walking et chabada, dans un esprit Third Stream. A la clarinette, Texier expose « Cinecitta », une jolie mélodie dans une veine klezmer qui permet au quartet de montrer sa maitrise du suspens. Au chorus envoûtant de la clarinette répond un solo de guitar hero tendu. Après cette évocation de l’Hollywood sur Tibre, les musiciens rendent hommage aux « Migrants ». L’air commence dans une atmosphère majestueuse, accentuée par le tuba dans les graves sur les chœurs onctueux de la guitare et de l’alto et les cliquetis délicats de la batterie, puis le morceau se transforme en une complainte violente, dans une ambiance free, parsemée de cris déchainés. Après une entame digne d’un rock débridé, « Next Door » prend une direction néo-bop pleine de swing.


« Eddie H », hommage au saxophoniste Eddie Harris et plus généralement aux musiciens noirs de Chicago, possède tous les ingrédients du funk : rythmique chaloupée, thème-riff efficace, accents bluesy, envolées de shouter, phrases en vagues, traits virtuoses… Le concert s’achève sur « Lilian’s Tears », une valse entraînante, intense et raffinée.


Le Sébastien Texier & Christophe Marguet Quartet propose une musique sans frontière, fusion de bop, free, funk, blues, folk… Un voyage captivant For Travellers Only, peut-être, mais à mettre entre toutes les oreilles !

Le disque

For Travellers Only
Sébastien Texier & Christophe Marguet Quartet
Sébastien Texier (as, cl), François Thuillier (Tu), Manu Codjia (g) et Christophe Marguet (d).
Cristal Records – CR260
Sortie le 6 avril 2018







Liste des morceaux

01. « The Next Door », Marguet (4:51).
02. « Cinecitta », Texier (6:24).
03. « The Same but Different », Marguet (6:51).
04. « Travellers », Texier (3:07).
05. « Peace Overtures », Marguet (4:38).
06. « Hurry Up », Texier (4:54).
07. « Migrants », Texier (5:10).
08. « Le Jardin Suspendu », Marguet (4:39).
09. « Lilian’s Tears », Texier (4:56).
10. « Eddie H », Marguet (5:42).