3 février 2019

A la découverte de… Robin Nitram


La sortie de Leaving Space en février 2018, et de Rêveries Sonores, en octobre 2018, est l’occasion de partir à la découverte du guitariste Robin Nitram, aka Super Alone…


La musique

Comme mon père est guitariste, l’instrument s’est imposé naturellement… De huit à dix-huit ans, j’ai pris des cours particuliers. En 2011 j’intègre l’IMEP – Paris College of Music, dont je sors, diplômé, en 2016. J’ai rejoint le Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris.

Côté influences, je citerai Stevie Ray Vaughan, Bill Frisell, John Coltrane, Toto, Lee Konitz, Thelonious Monk, Manu Codjia




Cinq clés pour le jazz

Qu’est-ce que le jazz ? « Controlled Freedom » ! La liberté, mais pas n’importe comment !

Pourquoi la passion du jazz ? Tout y est possible. L’ouverture est partout. C’est comme voyager…


Le portrait chinois

Si j’étais un animal, je serais un chat (dormir et manger),
Si j’étais une boisson, je serais une Hanoi Beer !
Si j’étais un plat, je serais du Phò (avec de l’Hanoi Beer du coup…),
Si j’étais une lettre, je serais A, comme Amour, Art…,


Sur l’île déserte…

Quels disques ?  A Love Supreme de Coltrane, Nevermind de Nirvana, East / West de Frisell et Live in Paris de Toto.

Quels livres ? Lettres à un jeune poète de Rainer Marie Rilke et Dans les forêts de Sibérie (Sylvain Tesson).

Quels films ?  The Big Lebowski de Joel et Ethan Coen.

Quelles peintures ? Des peintures de Zao Wou-Ki.

Quels loisirs ?  L’ennui !...


Les projets

En ce moment j’ai Super Alone, un projet en solo, et Duology eXperiment, en duo avec Antoine Delbos… plus quelques surprises à venir !


Trois vœux…
  1. Amour,
  2. Santé,
  3. ... et toujours plus de musique !