6 mai 2017

A la découverte d’Ouriel Ellert

Ouriel Ellert passe du métier de charpentier à celui de musicien en 2009... Bassiste aussi actif sur la scène des musiques du monde que celle du jazz, il monte son trio Nowhere en 2013. Un parcours étonnant qu'il est temps de découvrir...


La musique

Mon père est mélomane, passionné de jazz, de world musique et de free jazz. Dès mon enfance, il me transmet le virus... Quant à la basse, c’est l’instrument de ma première petite amie et ma mère m’en offre une… après mon opération des dents de sagesse ! Au début, j’apprends en autodidacte. Par la suite j’étudie les percussions africaines, puis le jazz et les musiques actuelles au CIAM de Bordeaux. Je passe ensuite mon Diplôme d’Etudes Musicales au conservatoire…

J’ai été influencé entre autres par Steve Swallow, Lionel Loueke, Alain Pérez, Pat Metheny, Derrick Hodge, Meshell Ndegeocello, Charlie Haden, Charles Mingus, Niels-Henning Orsted Pedersen



Cinq clés pour le jazz

Qu’est-ce que le jazz ? La liberté, les sentiments, la colère, la vie…

Pourquoi la passion du jazz ? Il réunit et crée des liens entre tous les autres styles de musique.

Où écouter du jazz ? Dans les clubs, ou sur un très bon système son avec un petit verre de vin…

Comment découvrir le jazz ? Il faut aller en écouter dans les clubs.

Une anecdote autour du jazz ? Miles Davis qui dit : « pourquoi jouer tant de notes alors qu'il suffit de jouer les meilleures ? ».


Le portrait chinois

Si j’étais un animal, je serais un oiseau… une mésange,
Si j’étais une fleur, je serais une digitale,
Si j’étais un fruit, je serais une mangue,
Si j’étais une boisson, je serais de la Suze,
Si j’étais un plat, je serais un cari de langouste,
Si j’étais une lettre, je serais O,
Si j’étais un mot, je serais paix,
Si j’étais un chiffre, je serais 12,
Si j’étais une couleur, je serais mauve,
Si j’étais une note, je serais sol.


Les bonheurs et regrets musicaux

Je suis heureux de mon disque On My Way et regrette de ne pas avoir découvert la basse plus tôt…


Sur l’île déserte…

Quels disques ? Beyond the Missouri Sky de Metheny, The Rise de Julien Lourau, En El Aire de Pérez, The Second d’Hodge et Héritage de Loueke.

Quels livres ?  Condor de Caryl Ferey, L’évangile du serpent de Pierre Bordage, et L’équation africaine de Yasmina Khadra.

Quels films ? Danse avec les loups.

Quelles peintures ? Paul Klee, Gustav Klimt et Maurits Cornelis Escher.

Quels loisirs ? Danser la salsa, la randonnée, le jardinage, le cinéma, la lecture...


Les projets

Tout d’abord défendre mon projet Nowhere et notre nouveau disque… Ensuite nous terminons un album avec le Youpi Quartet, dans lequel je compose également, qui devrait sortir en octobre 2017. J’ai aussi des disques en préparation avec le chanteur Bastien Picot, avec Alex Stuart, avec Les Yeux Noirs, avec Le JarDin de Julien Dubois


Trois vœux…

1.    Plus aucune guerre dans le monde ;

2.    Arrêter de détruire la planète ;

3.    Pouvoir continuer à faire de la musique toute ma vie…