1 mai 2017

Cycles – Benoît Lugué

Co-fondateur de Fada et de The Khu, le bassiste Benoît Lugué monte son premier sextet personnel en 2015 : Cycles. Il s’entoure de Denis Guivarc’h au saxophone alto, Olivier Laisney à la trompette, Johan Blanc au trombone et synthétiseur, Matthis Pascaud à la guitare et Martin Wangermée à la batterie.

Le premier disque éponyme sort en mars 2017 chez Shed Music. Les onze morceaux sont signés Lugué. Le sextet invite Magic Malik sur « Sugar Kane » et « Indécisions », et Sara Llorca sur « Le cri des loups ». Quant à l’illustration de la pochette, c’est une œuvre de Leyto.

« Funny Toy » commence par un thème-riff exposé par les soufflants, soutenus par une batterie musclée et un couple guitare – basse aux accents funky, puis le développement s’oriente vers un rock alternatif dense. Ce premier morceau résume bien l’esprit de Cycles. La musique de Lugué est marquée par les influences combinées de Steve Coleman (« Indécisions ») et de groupes de rock français comme Téléphone, Noir Désir, Indochine… (« Le cri des loups »). Le bassiste met avant tout l’accent sur le jeu de groupe et les chorus, plutôt courts, servent le plus souvent de transition (le saxophone alto dans «  El Tigre »). Toujours porté par une batterie costaude (« Intercycle #1 ») et des lignes de basse sourdes (« The Blue Nine »), le sextet glisse d’une ballade aux effets électro emphatiques (« A Circle Song ») à un délire free-rock (« Closer »), en passant par un morceau  aux consonances latines (« The Blue Nine ») ou une tournerie funky avec des notes du monde (« Sugar Kane »).

Avec Cycles, Lugué et ses compères proposent un jazz-rock alternatif aux touches funky et parsemées d’envolées free.