4 mars 2017

In the Court of the Crimson King - SuPerDoG

SuPerDog est un trio de soufflants plus une batterie : Florent Briqué (Sloth, FrogNstein, The Big Friche, Shanghai Surnatural…) à la trompette et au bugle, Guillaume Nuss (Ozma, la Fanfare en pétard…) au trombone, Fred Gardette (Grolektif, Bigre !, Zozophonic Orchestra…) au saxophone baryton et Christophe Telbian (Accrobatte, DDAL XXI…) à la batterie.

Pour leur premier disque, In The Court Of The Crimson King, qui sort en janvier 2017 sur le label L’oreille en friche, la fanfare s’attaque au répertoire du célèbre groupe de rock progressif King Crimson. Comme Médéric Collignon et son Jus de Bocse (A la recherche du roi frippé – 2012), SuPerDoG reprend des tubes de Robert Fripp et de ses compagnons. Les deux disques n’ont que trois morceaux en commun : « 21st Century Schizoid Man » tiré de In The Court Of The Crimson King, premier disque du groupe, sorti en 1969, « Vroom Vroom », sorti de Thrak (1995) et « Dangerous Curve », puisé dans The Power To Believe (2003). SuPerDog a également inscrit à son programme « I Talk to the Wind » et « Moonchild », toujours pris dans In The Court Of The Crimson King, « Sex Sleep Eat Drink Dream » (Thrak), « Elephant Talk », extrait de Discipline (1981), « The Power To Believe » de l’album éponyme, et « Indoor Games », pioché dans le troisième disque de King Crimson, Lizard (1970).

La trompette et le trombone croisent leurs voix dans des contrechants habiles (« 21st Century Schizoid Man »), des passages en canon (« Vroom Vroom »), des unissons vigoureux (« The Power To Believe »), des questions – réponses élégantes (« Moonchild »)… Le saxophone baryton se joint parfois aux dialogues de ses comparses, puis alterne chorus (« Indoor Games ») et lignes de basse (« Dangerous Curves »). Plutôt teintée jazz (« Elephant Talk ») et fanfare (les roulements d’une marche dans « The Power To Believe »), la batterie maintient SuPerDoG sous tension et n’hésite pas à  s’aventurer sur des terrains binaires (« Vroom Vroom ») ou latinos (« Sex Sleep eat Drink Dream »), avec une énergie communicative (« Indoor Games »).

Le Jus de Bocse propose une relecture davantage rock avec, notamment, une rythmique musclée, des claviers électriques et des effets vocaux. SuPerDog, pour sa part, choisit une relecture acoustique de la musique de King Crimson, marquée par le rock progressif (évidemment), les brass band et le jazz. La construction des morceaux est astucieuse, les interactions ingénieuses et la rythmique rayonnante : une réussite !