5 avril 2018

A la découverte de Luise Isabel Volkmann


Multi-instrumentiste allemande installée en France depuis 2015, Luise Isabel Volkmann a suivi les cours de Johannes Enders, Richie Beirach et Ricardo Del Fra. Chercheuse infatigable, elle anime un nombre impressionnant de formations tant en Allemagne que de ce côté du Rhin. Une artiste qu’il faut découvrir d’urgence…


La musique

A cinq ans j’ai commencé la guitare et, à partir de sept ans, j’ai pris également des cours de piano, avant de passer au saxophone, à onze ans… En fait, j’ai essayé plusieurs instruments : le violoncelle, le violon, le chant, la flûte… Dans mon école, il était obligatoire de faire partie de l’orchestre ou du Big Band. Comme je pouvais jouer du saxophone, du piano ou de la guitare, mais qu’il y avait besoin d’un saxophone, c’est devenu mon instrument de prédilection…

Adolescente, j’écrivais des chansons que je chantais. Ensuite, je suis passée au punk, puis à la musique brésilienne et, autour de dix-sept ans, je me suis tournée vers le jazz. J’ai découvert le jazz assez tôt grâce aux disques de ma mère : Frank Sinatra, Ella Fitzgerald, etc. Mais c’est à seize ans qu’un professeur de saxophone m’a initiée au free Jazz…

Mes influences vont de John Hollenbeck à Patti Smith en passant par Albert Ayler, Julius Hemphill, Meredith Monk, l’Art Ensemble of Chicago, Colin Stetson, Björk, Jimi Hendrix, Ornette Coleman

 Luise Isabel Volkmann (c) Jürgen Volkmann


Quelques clés pour le jazz

Qu’est-ce que le jazz ? Une manière de vivre en connexion avec la politique actuelle et la société… La recherche d’une musique personnelle et contemporaine, dans un esprit de liberté et de respect.

Comment découvrir le jazz ? Il faut venir aux concerts ! Et ne pas avoir peur du bruit, mais s’imaginer des histoires…


Le portrait chinois

Si j’étais un animal, je serais un chat,
Si j’étais une fleur, je serais… Oh ! Mais toutes les fleurs du printemps
Si j’étais un fruit, je serais une pomme,
Si j’étais une boisson, je serais du matcha,
Si j’étais une lettre, je serais L,
Si j’étais un mot, je serais Liberté,
Si j’étais un chiffre, je serais 23,
Si j’étais une couleur, je serais bleu,
Si j’étais une note, je serais un bruit.


Les bonheurs et regrets musicaux

Chaque nouveau projet est un bonheur et me touche sur le moment parce que c’est présent… Et je ne regrette rien car j’ai toujours été moi-même, mais juste avec des approches différentes…


Sur l’île déserte…

Quels disques ? Astral Weeks de Van Morrison et The Shape of Jazz To Come de Coleman.

Quels livres ? Invisible de Paul Auster, Schande de John M. Coetzee et Heart of Darkness de Joseph Conrad.

Quels films ? Elephant Man de David Lynch, Le tout nouveau Testament de Jaco Van Dormael et Das siebente Segel d’Ingmar Bergmann.

Quelles peintures ? Des œuvres de Cy Twombly, Jean-Michel Basquiat et Anselm Kiefer.

Quels loisirs ? Découvrir…


 LEONE sauvage (c) Luise Isabel Volkmann


Les projets

Aujourd’hui : Eté large, une grande formation en Allemagne, Lavanda, un quartet à Pari), LEONE sauvage et LEONE surprise, deux orchestres en France, Coi(te) Quartuor, un trio à cordes et un piano, le trio Autochrom… Et plein de projets à venir… J’espère !


Trois vœux…

Devenir une rock star !
Avoir un grand jardin…
Pouvoir me téléporter.