3 octobre 2016

Standards & Avatars - David Chevallier

David Chevallier
David Chevallier (g), Sébastien Boisseau (b) et Christophe Lavergne (d)
Cristal Records – CR 233
Sortie en février 2015

Aussi à l’aise avec Carlo Gesualdo que John Coltrane ou Duke Ellington, David Chevallier abandonne sa guitare à douze cordes et son théorbe pour revenir à la guitare électrique et interpréter des standards. Chevallier a formé un trio avec Sébastien Boisseau à la contrebasse et Christophe Lavergne à la batterie. Ils ont étrenné leur répertoire à l’Europa Jazz Festival du Mans en 2013, et sorti Standards & Avatars en février 2015, chez Cristal Records.

Le trio a choisi de relire des saucissons : « The Man I Love », « Solar », « Alone Together », « You & The Night & The Music », « I Love You Porgy », « All The Things You Are », « You Don’t Know What Love Is », « The Way You Look Tonight », « Strange Fruit », « What Is This Thing Called Love? ». Les avatars des titres sont plein d’humour et le jeu des devinettes est ouvert : « Into My Labyrinth  », « … Is Actually A Woman! », « Oh Yes, I Do! », « Have You Ever Be Alone? », « Or Solaris? », « Don’t Talk To Me About Love »…

Comme l’écrit Chevallier dans les notes de la pochette : « Non, Standards & Avatars n’est pas un retour aux sources. C‘est pour moi une ré-création ». Et le trio de s’amuser à développer les standards en toute liberté : certains sont traités en douceur (« The Man I Love »), avec délicatesse (« Alone Together »), voire majesté (« Strange Fruit »), d’autres sont bousculés, sur le mode d’un jeu vidéo (« You and The Night and The Music »), avec des touches funky (« Solar »), des nuances bluesy (« You Don’t Know What Love Is ») ou joués sur les chapeaux de roue (« What Is this Thing Called Love? »). Complémentaires, les trois musiciens s’écoutent et interagissent au quart de tour en s’appuyant sur une batterie souple et foisonnante, une contrebasse dynamique et boisée, et une guitare vive et expressive.

Chevallier, Boisseau et Lavergne proposent une lecture personnelle, décalée et enthousiaste, des grands classiques du Tin Pan Alley. Standards & Avatars est un disque malicieux qui s’écoute et se réécoute à satiété !